Equipe pédagogique

Fidèle à sa tradition interdisciplinaire, le Master est dirigé conjointement par un-e politiste et un-e sociologue (depuis 2015, par Choukri Hmed et Anne Jourdain). Il associe 6 intervenants professionnels et mobilise 9 enseignants-chercheurs de Paris Dauphine, tou-te-s réputé-e-s dans leur domaine de spécialité.


Intervenants professionnels

Christine Bernardeau, Consultante en ressources humaines

Christine Bernardeau est consultante spécialisée dans la recherche autour des valeurs fondamentales de l'individu dans son environnement de travail et l’identification des valeurs réelles de l’entreprise. Après de nombreuses années passées dans la fonction marketing et commerciale de l’industrie pharmaceutique, elle aide les organisations et les collaborateurs à travailler en harmonie autour de valeurs partagées. Chargée de mission au sein de la Cellule d’aide aux Blessés psychiques de l’Armée de terre (CABAT), elle intervient auprès des blessés militaires, victimes de stress post-traumatique, et les accompagne dans leur insertion en entreprise civile.
Grâce à l’identification de leurs valeurs elle permet aux soldats de transcrire leur expérience militaire en compétences civiles, de retrouver le sens du parcours, d’identifier les entreprises ou organisations d’accueil et de les suivre dans leur intégration. Elle est formatrice sous le label RPBO sur la mise en adéquation des valeurs structurantes de l’individu et des valeurs de l’entreprise. Elle intervient à Paris Dauphine dans le Master 2 APRS Parcours Politiques Publiques et Opinions et Parcours Politiques d’Entreprises et Régulations Sociales.

Rozenn Desplatz - chargée de mission à France Stratégie, Premier ministère

Rozenn Desplatz est chargée de mission à France Stratégie au Premier ministère. Ses missions portent sur l’évaluation des politiques publiques, et elle est l’un des rapporteurs du Comité de suivi du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). Docteure en économie, son parcours a commencé à la direction générale du Trésor, sur des questions relatives au coût du travail et aux allégements de charges. Elle a par la suite été consultante senior en évaluation des politiques publiques à Ernst & Young puis rapporteure au Conseil d’orientation de l’emploi. En 2009, elle était responsable de la mission Animation de la recherche à la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) au ministère du Travail. Ses missions à France Stratégie portent sur l'évaluation des politiques publiques, et le suivi et l’évaluation du CICE en particulier.

Anne Eydoux – Economiste, CEE (Centre d’Études de l’Emploi), maîtresse de conférences à l’Université Rennes 2

Wilfried Rault, chercheur à l'Institut national d'études démographiques

Wilfried Rault est sociologue, chercheur à l’Institut national d’études démographiques, coresponsable de l’unité de recherche « Démographie, Genre et Société » et membre de l’unité « Fécondité, famille, sexualité ». Il a coordonné avec Arnaud Régnier-Loilier l’enquête « Etude des parcours individuels et conjugaux (Ined-Insee, 2013-2014) ». Ses travaux portent sur la famille, le couple et la sexualité.

  • « Les attitudes gayfriendly en France. Entre appartenances sociales, trajectoires familiales et biographies sexuelles », Actes de la Recherche en Sciences Sociales, 213, pp. 38-65, 2016 ;
  • « Les mobilités sociales et géographiques des gays et des lesbiennes. Une approche à partir des femmes et des hommes en couple », Sociologie, vol. 7, n°4, 2016, pp. 337-360 ;
  • « La première vie en couple », Population et Sociétés, avril, n°521, 2015, avec Arnaud Régnier-Loilier.

Il a également coordonné avec Isabelle Attané et Carole Brugeilles un Atlas mondial des femmes, chez Autrement (2015).

Arnaud Régnier-Loilier, chercheur à l'Institut national d'études démographiques

Arnaud Régnier-Loilier est chercheur à l’Institut national d’études démographiques et membre de l’unité « Fécondité, famille, sexualité ». Il a coordonné entre 2005 et 2011 le volet français de l’enquête internationale et longitudinale Generations and Gender Survey (Érfi-GGS, Ined-Insee) puis, en 2013-2014, l’enquête Étude des parcours individuels et conjugaux (Épic, Ined-Insee) avec Wilfried Rault. Ses travaux portent sur la fécondité, les relations familiales et les comportements conjugaux.
Il a récemment coordonné deux ouvrages issus des données de l’enquête Érfi-GGS : A Longitudinal Approach to Family Trajectories in France: the Generations and Gender Survey (Springer, 2017) et Parcours de familles. Enquête Étude des relations familiales et intergénérationnelles (Collection « Grandes Enquêtes », Ined, 2016).
Il a par ailleurs publié récemment « Partnership trajectories of people in stable non-cohabiting relationships in France », Demographic Research, 35(40), p. 1169-1212, 2016 ; « Intentions de fécondité et arrivée du premier enfant. Éléments de cadrage statistique dans la France contemporaine », Actes de la recherche en sciences sociales, 214, 80-93, 2016 (avec Zoé Perron) ; « Qui sont les étudiants-parents en France ? Caractéristiques et difficultés rencontrées », in Giret F., Van de Velde C., Verley É. (dir.), Les vies étudiantes. Tendances et inégalités, La documentation française : 277-292, 2016.

Jérôme Sainte-Marie – Président de Polling Vox

Jérôme Sainte-Marie est un politologue et sondeur français. Il est actuellement président de la société d’études et de conseil PollingVox. Il est diplômé de l’IEP Paris et titulaire d’une licence d’histoire de l’Université Paris-1 Panthéon Sorbonne. Il commence sa carrière d’analyste politique au Service d’Information du gouvernement de Michel Rocard, puis intègre successivement Louis Harris puis BVA dont il deviendra en 2002 directeur du département Opinion. Il participe en 1994, avec notamment Olivier Fillieule (professeur de science politique à l’IEPHI de Lausanne), à la conception méthodologique des études quantitatives dans les manifestations de rue.
En 2004, il met en place un dispositif de sondages en Afghanistan, pour la société Altaï Consulting. Après avoir fondé l’entreprise de sondage ISAMA en 2008, il rejoint en octobre 2010 l’entreprise de sondage CSA en tant que Directeur du département Opinion et directeur général adjoint. Observateur de la vie politique et des Français, il intervient notamment sur i Télé ou sur France 5 pour commenter l’actualité politique depuis la dernière élection présidentielle de 2012.
Ses tribunes sont régulièrement publiées par le Figaro Vox. Il est membre du Comité de Rédaction de la Revue Politique et Parlementaire, et du Comité d’Orientation de la revue Emile Boutmy de Sciences Po alumni.
Bibliographie

  • Jérôme Sainte-Marie, Un Fauteuil pour Dix, éditions de l’Archipel, 2006 (ISBN 2841878872)
  • Jérôme Sainte-Marie sous la direction de Michel Derczansky, Regards croisés sur le proche-orient(in), éditions Yago, 2011 (ISBN 2916209824)
  • Sainte-Marie, Le Nouvel ordre démocratique, éditions du Moment, 2015 (ISBN 2354174195)


Universitaires de Paris-Dauphine PSL

François Cusin, professeur de sociologie

François Cusin est professeur de sociologie à l’Université Paris Dauphine et chercheur à l’IRISSO. Il est habilité à diriger des thèses en Sociologie et en Aménagement du territoire et urbanisme. Ses travaux se situent au croisement de la sociologie urbaine, de la sociologie économique et de l’urbanisme. Il a notamment travaillé sur le développement urbain, les marchés immobiliers, la gentrification, le logement des classes moyennes, la périurbanisation et les mobilités résidentielles.
Il participe actuellement à une recherche internationale (France, Grande-Bretagne, Chine) sur l’accès aux services des personnes âgées en milieu urbain. Parallèlement, il travaille à une socio-histoire des politiques urbaines depuis 1945.
Ses publications les plus récentes :

  • Cusin F. (2017), « Les villes françaises se rapprochent-elles de l’idéaltype de la ville américaine ? Modèles urbains nationaux et dynamiques d’urbanisation », in J.-Y. Authier, V. Baggioni, B. Cousin, Y. Fijalkow, L. Launay, D’une ville à l’autre. La comparaison internationale en sociologie urbaine, à paraître, Paris, La Découverte.
  • Cusin F. et Lefebvre H. (2017), « La financiarisation de l’immobilier résidentiel aux États-Unis : genèse et conséquences socio-spatiales de la crise des subprimes », Espaces et sociétés, à paraître.
  • Cusin F., Lefebvre H., Sigaud T. (2016), « La question périurbaine. Enquête sur la croissance et la diversité des espaces périphériques », Revue française de sociologie, vol. 57, n°4, p. 614-641.
  • Cusin F. (2016), « Y a-t-il un modèle de la ville française ? Structures urbaines et marchés immobiliers », Revue française de sociologie, vol. 57-1, p. 97-129.

Vincent Gayon, maître de conférences en science politique

Vincent Gayon est docteur en science politique, maître de conférences à l'Université Paris Dauphine et membre de l'IRISSO où il codirige le programme de recherche "Sociologie politique de l'économie". Une triple orientation guide ses recherches : en premier lieu, la sociologie politique des institutions économiques internationales, avec comme points d’entrée principaux l’OCDE et l’Union européenne. En second lieu, la sociologie de l’écriture bureaucratique et des pratiques savantes, en particulier les pratiques d’expertise économique et sociale et la sociologie des intellectuels. Enfin, une sociologie politique de l’économie qui s’intéressent aux agents et aux institutions (publiques ou privées), aux dispositifs et aux savoirs qui participent à la structuration des phénomènes dits « économiques » et à leur (dé)politisation.
Ses dernières publications ont paru notamment dans Annales, Actes de la recherche en sciences sociales et Politix :

  • 2017. «Le "keynésianisme international" se débat. Incertitude structurelle, sens de l’acceptable et structures de plausibilité à l’OCDE », Annales. Histoire et sciences sociales, 72.
  • 2016. « Écrire, prescrire, proscrire. Notes pour une sociogénétique de l’écrit bureaucratique », Actes de la recherche en sciences sociales, 213.

Emmanuel Henry, professeur de sociologie

Emmanuel Henry est professeur de sociologie à l’Université Paris-Dauphine, PSL Research University et chercheur à l'IRISSO. Il met en œuvre une sociologie de l’action publique attentive aux inégalités sociales et aux rapports de pouvoir à travers l’étude de différents enjeux de santé publique (santé environnementale et santé au travail), notamment sous l’angle des rapports entre savoirs (et ignorance) scientifiques, expertise et (in-)action publique. Il a récemment publié Ignorance scientifique et inaction publique. Les politiques de santé au travail, Paris, Presses de Sciences Po, 2017. Il assure le cours de "Sociologie de l'opinion" au sein du M2 PPO.

Choukri Hmed, maître de conférences en science politique

Choukri Hmed est maître de conférences en science politique à l’université Paris Dauphine PSL et chercheur à l’IRISSO. Il est coresponsable du Master 2 PPO et responsable de l’enseignement de science politique en L2 Degead. Il est membre du comité de pilotage de l’IRIS Etudes Globales dans PSL. Ses recherches portent sur la sociologie de l’Etat, de l’action publique et des administrations d’une part, et sur les mobilisations, les mouvements sociaux, l’engagement et les révolutions (notamment dans le monde arabe) d’autre part.
Ses publications sont parues dans la Revue française de science politique, Politix. Revue des sciences sociales du politique, Actes de la recherches en sciences sociales, Genèses. Sciences sociales et Histoire, Sociétés contemporaines, Vingtième siècle. Revue d’histoire, Pouvoirs et Les Temps modernes. Il a récemment codirigé (avec H. Combes, L. Mathieu, J. Siméant, I. Sommier) le numéro 93 de Politix "Observer les mobilisations" (2011) et (avec L. Jeanpierre) le numéro 211-212 des Actes de la recherche en sciences sociales « Révolutions et crises politiques au Maghreb et au Machrek » (2016). Au sein du Master 2 PPO, il anime depuis 2007 le séminaire de méthodes qualitatives en sciences sociales, le stage de terrain ethnographique ainsi que l’atelier mémoire et écriture en sciences sociales.

Alban Jacquemart, maître de conférences en science politique

Alban Jacquemart est maître de conférences en science politique à l’université Paris-Dauphine, membre de l’IRISSO (CNRS-Paris Dauphine) et chercheur associé au CMH et responsable du Master 2 APRS Carrières administratives et Grands concours à Paris Dauphine. Ses recherches s’inscrivent dans le cadre de la sociologie du genre, de la sociologie des mobilisations collectives et de la sociologie de l’action publique. Après une thèse sur l’engagement d’hommes dans les mouvements féministes français entre 1870 et 2010, il a poursuivi des recherches au croisement du genre et de l'action publique, sur les inégalités de carrière des haut.e.s fonctionnaires, sur les politiques d'égalité professionnelle dans la fonction publique et sur les politiques de lutte contre la traite des êtres humains. Il est notamment l'auteur de Les hommes dans les mouvements féministes. Socio-histoire d’un engagement improbable, Presses universitaires de Rennes, Rennes, 2015. Dans la lignée de ses recherches, il assure depuis 2016 dans le M2 PPO le séminaire "Politiques publiques et genre".

Anne Jourdain, maîtresse de conférences en sociologie

Anne Jourdain est maîtresse de conférences en sociologie et co-responsable du Master 2 Politiques Publiques et Opinion. Ses recherches, en sociologie économique, sociologie du travail et sociologie de la culture, portent sur les entreprises d'artisanat d'art, le luxe et les plateformes web de vente en ligne de produits faits main. Elle a publié en 2014 Du cœur à l'ouvrage. Les artisans d'art en France aux éditions Belin. Dans la lignée de ses recherches, elle enseigne les méthodes quantitatives en sciences sociales et la sociologie économique.

Dominique Méda, professeure de sociologie, directrice de l'IRISSO

Marjolaine Roger, professeure agrégée d’anglais

Marjolaine Roger enseigne l'anglais et les sciences sociales à l'université Paris-Dauphine depuis 2005. Après une classe préparatoire B/L, elle a poursuivi ses études en France et en Grande-Bretagne. Suite à une maîtrise et une agrégation d'anglais, elle a suivi un Master en études du genre (MSc Gender) à la London School of Economics, et a obtenu un certificat de troisième cycle en méthodes de recherche en sciences sociales à l’Université du Kent à Canterbury. Ses recherches se sont poursuivies en sociologie du genre au sein du laboratoire CSU-CRESPPA, rattaché à l'université Paris-VIII.
Ses objets de recherche sont la sociologie du genre, la sociologie du travail, et la civilisation britannique.

Sabine Rozier, maîtresse de conférences en science politique

Sabine Rozier est maîtresse de conférences en science politique et chercheure à l’IRISSO. Elle mène notamment des recherches, en lien avec le séminaire de "Politiques culturelles", sur l'action philanthropique des élites économiques, le mécénat des grandes entreprises, le rôle des fondations (dans le secteur culturel et éducatif), la fiscalité des dons et les usages étatiques de la philanthropie. Autres volets de ses recherches : l'action collective patronale (notamment dans le domaine de l'enseignement des savoirs économiques) et le rapport ordinaire au politique.

Elise Tenret, maîtresse de conférences en sociologie

Elise Tenret est maîtresse de conférences en sociologie à l’Université Paris Dauphine depuis septembre 2009 et chargée de mission à l’Observatoire national de la vie étudiante depuis septembre 2015. Ses recherches portent principalement sur les conditions de vie étudiantes, les différentes formes d’éducation (familiale ou scolaire) et le sentiment de justice. Diplômée de l’École nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE), membre du Comité pour le label de la statistique publique au Conseil national de l’information statistique, elle s’intéresse également aux questions de méthodologie quantitative et aux grandes enquêtes de la statistique publique. Elle assure (avec Anne Jourdain) le cours de « Théorie des Statistiques » et le cours de « Pratique des Statistiques avec le logiciel SAS » dans le Master PPO.